Maria Mendes à l’ADN portugais, vit depuis 2007 aux Pays Bas et c’est à travers les scènes internationales qu’elle construit sa carrière.

Née à Porto, toute petite sa famille l’a éveillée aux activités de sensibilité artistique. A la maison on écoutait beaucoup de musique classique Vivaldi, Puccini, Chopin, des opéras et orchestres symphoniques. Sa formation artistique s’est initiée au Conservatoire de Musique de Gaia au chant et piano. A cette époque elle découvrait avec curiosité les vinyls de Frank Sinatra et Nat King Cole «abandonnés» dans les étagères de ses parents et l’immersion dans le jazz est venue progressivement. Après 7 ans de cours complémentaires de chant Maria Mendes décide de consacrer une année d’études pour approfondir e swing et les harmonies de jazz. Par la suite elle entre à l’Ecole Supérieure
de Musique et des Arts du Spectacle de Porto (ESMAE) et avec sa licence de Jazz en poche elle part à Rotterdam au Conservatoire Supérieur de Musique de Rotterdam (CODARTS) et y conclut son Master en chant Jazz, en 2009. De ces années d’apprentissage elle garde des souvenirs marquants de ses professeurs tels que les chanteuses classiques hollandaises Fay Claassen et Connie de Jongh ainsi que le trompettiste jazz Jarmo Hogendijk, le chanteur de jazz belge David Linx et la chanteuse américaine Sheila Jordan. Après la sortie acclamée de son premier album Along the Road, édité en 2012, et de voir
son talent reconnu par Quincy Jones lors du Festival de Jazz de Montreux en disant d’elle «Je vois un futur brillant et prometteur pour cette jeune chanteuse» et de se produire à New York dans le fameux Blue Not Jazz Club NY, signalant ainsi les débuts d’une chanteuse portugaise dans ce mythique club de jazz.

Maria Mendes revient avec son deuxième album Innocentia (Harmonia Mundi / Sony Music) accompagnée de la virtuose clarinettiste Anat Cohen. Ce nouvel album paru en novembre 2015, est composé de nouvelles reprises avec des adaptations sublimes des classiques du répertoire de jazz ainsi que des compositions très personnelles sur la tendre nostalgie de l’enfance, pleine d’innocence et d’espoir. Le premier album de Maria Mendes, Along the Road, paru en 2012, a été acclamé par le public et les critiques du
monde entier par son impressionnante qualité d’interprète et de performance lors des concerts dans des prestigieux clubs de jazz, notamment le Blue Jazz Note de New York et le Festival de Jazz de Montreux.

Avec Innocentia, Maria Mendes et son exceptionnel groupe de musiciens hollandais, perpétuent la tradition des géants du jazz passant de Pat Metheny à Pascoal Hermeto, avec son style d’improvisation des percussions, les classiques du jazz comme «Smile » de Sting ou encore le rythme exotique de «Bachianas Brasileiras Nr 5» de Villa Lobos, avec une approche libre et enjouée de chaque arrangement. Innocentia reflète clairement le langage
musical de Maria Mendes et sa capacité à fusionner l’univers musical portugais avec le brésilien accompagné de moments forts d’improvisation musicale. La clarinettiste Anat Cohen a su compléter cet album avec son jeu unique et plein de mélancolie. La première impression du style de Maria Mendes qui nous captive, est la grâce et la pureté de son timbre ainsi que son phrasé lyrique. Sa voix se marie harmonieusement à son groupe, mêlant des accents très personnels et employant le scat dans des moment et des directions
inattendues…

La présentation de Innocentia a eu lieu aux Pays Bas (sold out : North Sea Jazz Festival, Concertgebouw, Lantaren Venster et Paradox) au Portugal (sold out) à la Casa da Música (Porto) et au CCB- Centre Culturel de Belém (Lisbonne) et dans la France (sold out) au Sunset Sunside Paris. D’autres concerts se sont suivis au De Bijloke au Belgique et la tournée se poursuit au Brésil, Allemagne, Pays Bas et Suisse.

Download

Maria Mendes

We welcome you to contact Maria Mendes for more information.